Ces auteurs qui me passionnent 3/10 Jojo Moyes

Que dire de cette femme, elle est anglaise déjà. Bon à la basse elle est journaliste ce qui fait d’elle une personne qui réussit à décrire des détails, ceux qui donnes du sens aux histoires.

Beaucoup de gens ont en sans doute déjà entendu parler. C’est vrai, deux de ses romans ont été primés, en 2004 pour Arcadia Hôtel et en 2011 pour La dernière lettre de son amant.

Mais on a surtout fait tout un foin sur le roman « avant toi » roman racheter par le cinéma, pour créer une pâle copie du livre mais j’y reviendrais un autre jour !

Moi je l’ai connue il y a un an, une de mes stagiaires à mon travail me l’a prêté par l’auteur, le livre « avant toi » … et là ce fut un voyage magnifique. Tout avait un sens, de sujet banal ou non, elle en crée des vies passionnantes, mais réaliste. Les émotions nous prennent aux tripes.

Bref, sur la basse de mon 1er ressentie j’ai acheté d’autres romans, au départ la couverture me rebuter c’est vrai, franchement

elles me font penser au roman d’amour des années 2000.

J’ai donc remisé ses romans pour plus tard.

IMG_6498

Et quel bonheur de les reprendre, de toucher leurs

couvertures de se plonger dans les mots quand ses propres maux vous fatiguent.

Alors cher lecteur, ne passer pas à côté, ne vous fiez pas aux couvertures, ni au pseudo commentaire sur le fait que cela reste des histoires d’amour. Ce n’est pas faux, oui il y a de l’amour, mais il y a de la profondeur dans chaque personnage de l’histoire, de la passion et avant tout de la vie !

Voici le résumé du dernier que j’ai lu, qui pour trois jours m’a fait me lever en courant, manger en souriant et rater le marchand de sable.

 « Paris, 1916. Sophie Lefèvre doit prendre soin de sa famille alors que son mari part pour le front. Quand la ville tombe aux mains de l’armée allemande, au milieu de la Première Guerre mondiale, Sophie est contrainte de faire le service tous les soirs à l’hôtel où résident le nouveau commandant et ses hommes. À l’instant où le nouveau commandant découvre le portrait qu’Édouard a fait de sa femme, naît une dangereuse obsession qui menace la réputation, la famille et la vie de Sophie, et va la conduire à prendre une terrible décision.

Un siècle plus tard, à Londres, Liv reçoit ce portrait en cadeau de la part de son mari avant de recueillir son dernier soupir. Sa vie est bouleversée lorsqu’une rencontre de hasard lui permet de découvrir la véritable histoire de ce tableau »

Et puis une petite citation juste pour le plaisir :

« Je n’aurais pas enterré ma femme sous les légumes, marmonna René. Cela les aurait rendus encore plus amers et ratatinés qu’ils ne le sont déjà »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s