Parfois

Parfois je me sens seule, épuisé, conquise par la routine et la vie qui c’est installée. Parfois j’ai peur de sombré de trop mots ou de maux, la vie elle est complexe. Elle prend son temps pour te faire comprendre que tu n’y comprendra jamais rien. Et il y a les autres, ceux qui comprennent tout, qui font duré le bonheur.

Je ne sais pas si je m’y prend parfois mal, j’aimerais avoir le temps de mieux partager, de mieux ranger, mieux dormir, mieux aimer, mieux vivre… j’en oublie parfois que je fais de mon mieux que lui aussi.

Chaque personne est différente, je suis une insatisfaite dans l’âme, l’âme écorchée, qui ne sais pas guérir vraiment.

Pourtant je ne voudrais rien changer, depuis que notre lentille et arrivé, je ne veux rien bouger, même pas un millimètre. De peur qu’il ne soit plus la. Pour lui je soulèverait des montagnes de douleur et de solitude pour lui je mettrais à feu toutes mes incertitudes, je m’émerveillerais de chaque jours.

Il est compliqué d’être heureuse pleinement sincèrement sans rancune, sans rêves, sans regret… mais malgré ma lassitude, mon grognement parfois mes pleurs et mes peur je ne changerais pas de route. Je veux me lever chaque matin avec cette douce excitation de te retrouver de voir ton sourire, toi cette petite lentille qui fait de ma vie, la plus belle jamais vécue.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :